Ministere des Cœurs pour Jésus

L'œuvre du Saint-Esprit.

Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et boire, mais la justice, la paix et la joie,

par le Saint-Esprit. ( Romains 14 : 17 ) 

Bienvenue sur notre site!


Bonjour!


Nous espérons que vous trouverez sur notre site tout ce que vous cherchez pour nourrir votre âme. La Mission du Ministère des Coeurs pour Jésus est de partager la Parole de Dieu avec ceux qui ne connaissent pas encore Jésus-Christ et encourager ceux qui sont déjà membre de la grande famille de Dieu.


Nous sommes à votre écoute pour vos demandes de prières ou l'étude de la Bible en ligne. Nous ferons tout notre possible pour être à la hauteur de vos attentes et nous continuerons à prier afin de maintenir l'onction du Saint-Esprit sur nous et en nous.


En nous visitant quotidiennement, vous trouverez un verset de la Bible, un mot d'encouragement qui vous permettra d'avancer de jour en jour vers le but fixé, l'éternité avec Jésus-Christ.


"Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus." (Matthieu 6:33)


"La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière" (1 Pierre 4:7)


Parcourez notre site web et n'hésitez pas à nous contacter pour toutes suggestions ou questions.


Que Dieu vous bénisse abondamment!


À bientôt


Jean David Leblanc

CHAPITRE II


Chrétien poursuit sa route. —

Obstiné, par suite de son attachement au monde, refuse de l'accompagner. — Facile va jusqu'au Bourbier Du Découragement; mais n'étant pas soutenu par la grâce divine, il retourne sur ses pas.

Alors Ch6n,rétien se mit à courir à toutes jambes. Or, comme il n'était encore qu'à une petite distance de son logis, sa femme et ses enfants lui crièrent de revenir (Luc 14:26 Si quelqu'un vient à moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.); mais il se boucha les oreilles, en criant : « La vie, la vie, la vie éternelle; » et, sans même regarder en arrière (Genèse 19:17 Après les avoir fait sortir, l'un d'eux dit: Sauve-toi, pour ta vie; ne regarde pas derrière toi, et ne t'arrête pas dans toute la plaine; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses. ), il continua sa course à travers la campagne.

Tous ses voisins sortirent pour le regarder (Jérémie 20:10 Car j'apprends les mauvais propos de plusieurs, L'épouvante qui règne à l'entour: Accusez-le, et nous l'accuserons! Tous ceux qui étaient en paix avec moi Observent si je chancelle: Peut-être se laissera-t-il surprendre, Et nous serons maîtres de lui, Nous tirerons vengeance de lui! ); les uns se moquaient de lui; d'autres le menaçaient; d'autres lui criaient de revenir sur ses pas : parmi ces derniers il y en eut qui résolurent de lui courir après et de le ramener par force. L'un s'appelait Obstiné, et l'autre Facile; et bien que Chrétien eût beaucoup d'avance sur eux, ils ne se rebutèrent point, et finirent par l'atteindre. Alors il leur dit : « Mes chers voisins, que me voulez-vous? » Ils répondirent : « Nous voulons vous engager à retourner avec nous. » Mais il reprit : « Cela ne se peut pas; vous demeurez dans la ville de Perdition, où je suis né aussi bien que vous; mais j'ai vu le danger qui la menace, et si vous y restez, vous serez tôt ou tard précipités plus bas que le sépulcre, dans un étang ardent de feu et de soufre; ne vous refusez donc pas, mes chers voisins, à faire route avec moi.

Quoi! dit Obstiné, abandonner nos amis et toutes les douceurs de la vie !

Oui, dit Chrétien, parce que tout ce que vous abandonnez n'est pas digne d'être comparé à la moindre partie des biens que je cherche (2 Corinthiens 4:18 un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.), et si vous voulez m'accompagner, vous en jouirez tout comme moi; car, dans le pays où je vais, il y a abondance de biens (Luc 15:17 Étant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! ); venez juger par vous même si je ne dis pas la vérité.

Obstiné: Quelles sont donc ces choses qui vous paraissent d'un si grand prix que vous quittiez le monde entier pour les obtenir?

Chrétien: Je cherche un héritage qui ne peut se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir, qui est réservé dans les cieux pour nous (1 Pierre 1:4 pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, ), et qu'obtiendront, au temps marqué, ceux qui le cherchent diligemment. Si vous voulez lire mon livre, vous y verrez tout cela.

Obstiné: Bah ! je n'ai que faire de votre livre. Voulez-vous revenir avec nous, ou ne le voulez-vous pas?

Chrétien: Non vraiment, car j'ai mis la main à la charrue (Luc 9:62 Jésus lui répondit: Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu.).

Obstiné: En ce cas, voisin Facile; retournons chez nous sans lui. Il y a des gens si entichés de leurs propres opinions, qu'ils se croient plus sages que tout le reste des hommes.

Ne l'insultez pas, dit Facile; si ce brave homme dit vrai, les biens qu'il cherche sont préférables à ceux auxquels nous nous attachons, et je me sens enclin à l'accompagner.

Obstiné: Quoi? encore un fou de plus. Suivez mon conseil et revenez avec moi. Qui sait où cet insensé vous mènera? Venez, venez, soyez plus sage.

Chrétien: Venez plutôt avec moi, voisin Facile; mais outre tous les biens dont je vous ai parlé, vous serez mis en possession d'une gloire infinie. Si vous ne me croyez pas, lisez ce qui est dit dans ce livre, la vérité de tout ce qu'il contient a été scellée du sang de celui qui en est l'auteur (Hébreux 9:17-24: 17 Un testament, en effet, n'est valable qu'en cas de mort, puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur vit.

18 Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée.

19 Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant:

20 Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous.

21 Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte.

22 Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.

23 Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là.

24 Car Christ n'est pas entré dans un sanctuaire fait de main d'homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu.).

Facile: Eh bien! voisin Obstiné, mon parti est pris; je veux accompagner ce brave homme, et partager son sort. Mais, mon cher compagnon de voyage, connaissez-vous bien la route qui mène à ce lieu si désiré?

Chrétien: Un nommé Évangéliste m'a dit d'aller à une porte qui est devant nous, m'assurant que là je recevrais les instructions nécessaires pour continuer mon voyage.

Facile: Eh bien, mon cher voisin, partons. Et ils se mirent en route.

Quant à moi, dit Obstiné, je retourne chez moi; je ne veux pas m'associer à des visionnaires et des fanatiques.

Or, tout en cheminant, Chrétien et Facile eurent ensemble la conversation suivante :

Chrétien: Eh bien, voisin Facile, comment vous portez-vous? Je me réjouis de ce que vous vous êtes laissé persuader de m'accompagner. Obstiné lui-même, s'il avait senti comme moi ce qu'il y a de puissant et de terrible dans les choses invisibles, ne nous aurait pas si légèrement tourné le dos.

Facile: Maintenant, mon cher voisin, puisque nous sommes seuls, dites-moi un peu plus au long quelle est la nature des biens que nous recherchons, et comment nous pouvons en être rendus participants.

Chrétien: Il m'est bien plus facile de me les représenter que de vous les décrire; mais puisque vous désirez les connaître, je vous lirai ce qu'en dit mon livre.

Facile: Et êtes-vous bien sûr que tout ce que contient votre livre soit vrai?

Chrétien: Oui, sans doute; car il est l'ouvrage de celui qui ne peut mentir (Tite 1:2 lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,).

Facile: Fort bien; et quelles sont donc ces choses dont il parle?

Chrétien: Il parle d'un royaume éternel dont nous serons mis en possession (Esaïe 45:17 C'est par l'Éternel qu'Israël obtient le salut, Un salut éternel; Vous ne serez ni honteux ni confus, Jusque dans l'éternité. ; Jean 10:27-29: 27 Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent.

28 Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père.), et d'une vie éternelle qui nous sera donnée, afin que nous puissions habiter à jamais ce royaume.

Facile: Très-bien; et que dit-il encore?

Chrétien: Il dit que nous recevrons des couronnes de gloire et des vêtements resplendissants comme le soleil dans le firmament (2 Timothée 4:8 Désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. ; Apocalypse de Jean 22:5 Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles.; Matthieu 13:43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.).

Facile: C'est bien réjouissant. Poursuivez.

Chrétien: Dans ce bienheureux séjour il n'y aura plus ni cris, ni deuil (19 Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, Ni la lune qui t'éclairera de sa lueur; Mais l'Éternel sera ta lumière à toujours, Ton Dieu sera ta gloire. 20 Ton soleil ne se couchera plus, Et ta lune ne s'obscurcira plus; Car l'Éternel sera ta lumière à toujours, Et les jours de ton deuil seront passés.; Apocalypse 7:16-17: 16 ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. 17 Car l'agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.; Apocalypse de Jean 21:4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.), car le Seigneur du lieu essuiera toutes larmes de nos yeux.

Facile: Et quels sont ceux qui habiteront ce séjour avec nous?

Chrétien: Nous y serons avec des séraphins et des chérubins, dont la gloire éblouira les yeux de ceux qui les contempleront (Esaïe 6:2 Des séraphins se tenaient au-dessus de lui; ils avaient chacun six ailes; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. ; 1 Thessaloniciens 4:16-17: 16 Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 17 Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. ; Apocalypse de Jean 5:11 Je regardai, et j'entendis la voix de beaucoup d'anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers.). Nous y rencontrerons des milliers d'hommes qui y sont entrés avant nous, et qui sont tous revêtus d'une sainteté parfaite, et remplis de charité et d'amour; ces êtres bienheureux se tiennent tous avec joie en la présence du Seigneur, et marchent sans cesse devant sa face. Nous verrons, parmi eux, les anciens qui ont sur leurs têtes des couronnes d'or (Apocalypse de Jean 4:4 Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d'or.); nous y entendrons une voix de joueurs de harpe (Apocalypse de Jean 14:1-5 1: 1 Je regardai, et voici, l'agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts. 2 Et j'entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d'un grand tonnerre; et la voix que j'entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes. 3 Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n'est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre. 4 Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l'agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d'entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l'agneau; 5 et dans leur bouche il ne s'est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles.); nous y trouverons, revêtus d'immortalité, tous ceux qui, pour l'amour du Seigneur du lieu, ont été lapidés, sciés, mis à mort par le tranchant de l'épée; ceux qui ont été brûlés ou dévorés par les bêtes sauvages, ou noyés dans la mer (2 Corinthiens 5:2-4: 2 Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, 3 si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.

4 Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.; Hébreux 11:37 ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l'épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités,).

Facile: La seule pensée d'une telle gloire suffit pour ravir le cœur; mais que faut-il faire pour y avoir part?

Chrétien: Le souverain Maître de ces lieux nous déclare dans ce livre que si nous désirons sincèrement obtenir ces biens, il nous les accordera gratuitement (Esaïe 55:1-2: 1 Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n'a pas d'argent! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer! 2 Pourquoi pesez-vous de l'argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Écoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, Et votre âme se délectera de mets succulents.; Jean 6:37 Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; ; Jean 7:37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.; Apocalypse de Jean 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.; Apocalypse de Jean 22:17 Et l'Esprit et l'épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement).

Facile: Mon cher compagnon de voyage, je suis enchanté de tout ce que vous venez de me dire. Venez, hâtons-nous de poursuivre notre route.

Chrétien. Le fardeau dont je suis chargé ne me permet pas d'avancer aussi rapidement que je le voudrais.

Tout en causant, ils s'étaient approchés d'un bourbier fangeux, qui était au milieu de la plaine; et comme ils marchaient sans faire attention à leurs pas, je les vis tomber tous les deux dans la boue. Ce bourbier s'appelait le Bourbier du Découragement. Ils s'y débattirent pendant quelques instants, et Chrétien, accablé sous le poids du fardeau qu'il portait, commença à enfoncer.

Facile s'écria alors : Ah ! voisin, où êtes-vous donc?

Chrétien: Vraiment, je ne le sais pas.

A ces mots, Facile commença à se fâcher, et dit d'un ton irrité à son compagnon : Est-ce là le bonheur dont vous m'avez tant parlé? Si tel est le commencement de notre voyage, à quoi devons-nous nous attendre avant d'en voir la fin. Si je puis me tirer de ce mauvais pas, je vous laisserai seul posséder ce bel héritage. En prononçant ces paroles, il fit quelques violents efforts et sortit du bourbier du côté de sa maison; il partit aussitôt, et Chrétien ne le revit plus.

Chrétien resta ainsi seul à se débattre dans le Bourbier du Découragement. Il s'efforçait de gagner le côté opposé à sa maison et le plus rapproché de la Porte étroite; mais il ne pouvait l'atteindre à cause du fardeau dont il était chargé. Alors je vis venir à lui un homme dont le nom était Secours, qui lui demanda ce qu'il faisait là.

Monsieur, dit Chrétien, un homme, nommé Évangéliste, m'a ordonné de suivre ce chemin pour arriver à la porte qui est devant nous, afin d'échapper à la colère à venir; et c'est en suivant ses directions que je suis tombé dans ce bourbier.

Secours: Mais pourquoi n'avez-vous pas pris garde aux traces du sentier (Matthieu 7:14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.)?

Chrétien: La crainte s'était tellement emparée de moi, que j'ai fui par le plus court chemin.

Alors Secours lui dit : Donnez-moi la main. Il le tira du bourbier (Psaumes 40:2 J'avais mis en l'Éternel mon espérance; Et il s'est incliné vers moi, il a écouté mes cris.),et, après l'avoir mis sur la terre ferme, il lui ordonna de poursuivre sa route.

Voyant cela, je m'approchai de son libérateur, et je lui dis : Monsieur, puisqu'en sortant de la ville de Perdition, il faut nécessairement passer par ici pour arriver à la porte étroite, pourquoi ne comble-t-on pas ce bourbier, afin que les pauvres voyageurs puissent le traverser plus sûrement?

Ce chemin fangeux, répondit Secours, ne peut être réparé, parce que c'est l'égout où s'écoulent continuellement l'écume et la boue que produit la conviction du péché, et c'est pourquoi il est appelé le Bourbier du Découragement. Car lorsque le pécheur se réveille, à la vue de son état de perdition, il s'élève dans son âme beaucoup de craintes, de doutes et d'inquiétudes qui se réunissent et s'accumulent dans ce lieu. C'est ce qui rend ce terrain si marécageux.

Cependant, la volonté du roi n'est pas que ce passage reste dans un si mauvais état (Esaïe 35:3-4: 3 Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent;

4 Dites à ceux qui ont le coeur troublé: Prenez courage, ne craignez point; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera.). Ses ouvriers travaillent déjà depuis bien des siècles à le réparer et à le rendre praticable. Ceux qui s'y entendent, disent qu'il n'est pas de meilleurs matériaux pour effectuer cette réparation que de salutaires instructions; mais bien qu'on n'ait pas cessé de les y verser en abondance, ce lieu est toujours le Bourbier du Découragement.

Il est vrai que, par l'ordre du Souverain, on a placé, de distance en distance, des pierres pour assurer les pas des voyageurs. Mais lorsque les impuretés de ce lieu augmentent, ce qui arrive ordinairement dans les changements de temps, ces pierres sont difficiles à découvrir, et, alors même qu'on les aperçoit, il arrive souvent qu'ayant la vue troublée, on met le pied à côté, en sorte qu'on n'en tombe pas moins dans la boue. Mais de l'autre côté de la porte, le terrain est très-solide (1 Samuel 12:23

Loin de moi aussi de pécher contre l'Éternel, de cesser de prier pour vous! Je vous enseignerai le bon et le droit chemin.).

Je vis ensuite dans mon rêve que Facile, de retour chez lui, reçut la visite de ses voisins. Les uns lui disaient qu'il avait agi sagement en prenant le parti de revenir; d'autres le traitaient de fou pour s'être mis en route avec Chrétien. Quelques-uns se moquaient de lui et l'accusaient de lâcheté, lui disant que puisqu'il avait tenté l'aventure, il n'aurait pas dû se laisser rebuter si aisément. À tous ces discours, Facile n'avait rien à répondre; il reprit courage et se joignit aux autres pour se moquer de Chrétien.

Fin du chapitre 2

Toute la gloire soit à Jésus Christ !




LE VOYAGE DU CHRÉTIEN À LA CITÉ CÉLESTE !

CHAPITRE III

Chrétien, trompé par les avis de Sage-Mondain, se détourne de son chemin et court de grands dangers. Mais ayant heureusement rencontré Évangéliste, qui le remet dans la bonne route, il continue son voyage.

Or, comme Chrétien poursuivait solitairement sa route, il vit un homme qui venait à lui par un chemin de traverse, et qui ne tarda pas à l'aborder. C'était un certain monsieur Sage-Mondain qui demeurait dans la cité de Prudence-Charnelle, grande ville voisine de celle d'où venait Chrétien. Cet homme, frappé de la démarche pleine de tristesse, des soupirs et des gémissements de Chrétien dont il avait ouï parler (car sa sortie de la ville de Perdition avait fait grand bruit de tous côtés), lui adressa la parole en ces termes :

- Qu'avez-vous, mon brave homme? Où voulez-vous aller avec ce pesant fardeau ?

Chrétien: Hélas? vous avez bien raison de dire qu'il est pesant; jamais personne n'en a porté un plus lourd. — Et puisque vous désirez savoir où je vais, sachez que je m'achemine vers la porte étroite qui est là devant moi. On m'assure que quand j'y serai parvenu, on m'enseignera ce que je dois faire pour être déchargé de mon fardeau.

Sage-Mondain: Avez-vous une femme et des enfants?

Chrétien: Oui, mais je suis tellement accablé sous le poids de mon fardeau, que je ne me plais plus avec eux comme autrefois. Il me semble que je suis comme si je n'avais ni femme ni enfants (1 Corinthiens 7:29

Voici ce que je dis, frères, c'est que le temps est court; que désormais ceux qui ont des femmes soient comme n'en ayant pas,).

Sage-Mondain: M'écouterez-vous, si je vous donne un bon conseil?

Chrétien: Volontiers, s'il est vraiment bon; car j'ai grand besoin de bons conseils.

Sage-Mondain: Je vous conseille donc de vous débarrasser, sans plus tarder, de votre fardeau; car tant que vous le porterez, vous n'aurez aucune paix, et vous ne jouirez pas des biens que Dieu vous a accordés.

Chrétien: Je ne désire rien plus que d'être déchargé; mais, hélas! je ne puis me débarrasser moi-même de ce fardeau, et il n'y a personne dans notre pays qui puisse l'ôter de dessus mes épaules. C'est pourquoi, comme je vous l'ai dit, je me suis mis en chemin dans l'espoir d'en être délivré.

Sage-Mondain: Et qui vous a conseillé de prendre cette route pour atteindre ce but?

Chrétien: Un homme appelé Évangéliste, qui m'a paru être très digne de foi.

Sage-Mondain: C'est un très mauvais conseiller. Il n'y a pas de chemin plus dangereux et plus difficile que celui qu'il vous a fait prendre. Vous ne tarderez pas à vous en convaincre, si vous suivez son avis. Je m'aperçois que vous en savez déjà quelque chose par expérience. Je vois encore la boue du Bourbier du Découragement attachée à vos habits. Or ce n'est là encore que le commencement des peines et des difficultés auxquelles sont exposés ceux qui suivent cette route. Croyez-moi, je suis plus âgé que vous; vous trouverez sur ce chemin des douleurs, des fatigues, la faim, les périls, la nudité, l'épée, des lions, des serpents, les ténèbres, et enfin la mort même. C'est là une vérité certaine, confirmée par un grand nombre de témoignages. À quoi bon se précipiter dans un abîme de maux, pour suivre les conseils d'un étranger!

Chrétien: Hélas! monsieur, le fardeau que je porte me cause bien plus de terreurs que toutes les choses que vous venez de me nommer, et quoi qu'il m'arrive en route, je crois que je pourrai tout supporter si j'obtiens d'en être déchargé.

Sage-Mondain: Comment en êtes-vous venu à sentir le poids de ce fardeau?

Chrétien: C'est la lecture du livre que j'ai entre les mains qui m'y a conduit.

Sage-Mondain: Je m'en doutais. Il vous est arrivé ce qui arrive à tous les esprits faibles, lorsqu'ils veulent se mêler de choses au-dessus de leur portée; ils s'égarent et tombent dans le découragement. Quand les hommes sont dans cet état, non-seulement ils se livrent tout comme vous à mille craintes sans fondement; mais ils courent à l'aventure sans savoir eux-mêmes ce qu'ils désirent.

Chrétien: Pour moi, je sais fort bien ce que je désire; c'est d'être débarrassé de ce pesant fardeau.

Sage-Mondain: Quel soulagement pouvez-vous espérer dans une voie où mille dangers vous attendent? Si vous voulez m'écouter patiemment, je puis vous indiquer un moyen sûr d'obtenir ce que vous souhaitez, sans qu'il soit nécessaire de vous exposer à aucun des dangers qui vous menacent sur la route que vous suivez. Oui, la chose dépend de vous, et au lieu des maux que vous attirerez sur vous en persistant dans votre projet, vous trouverez, si vous suivez mon conseil, le repos, la paix et le contentement d'esprit.

Chrétien: De grâce, monsieur, apprenez-moi votre secret.

Sage-Mondain: Je le veux bien. Dans un bourg nommé le Bourg de la Morale habite un homme très-vertueux, dont le nom est La Loi, qui a le talent de savoir ôter de dessus les épaules des gens les fardeaux pareils à celui qui vous accable. Je sais qu'il a rendu beaucoup de services de ce genre. Il connaît même l'art de guérir ceux à qui le fardeau qu'ils portent a troublé l'esprit. C'est à lui que je vous conseille de vous adresser, et vous ne tarderez pas à être soulagé. Sa maison n'est pas éloignée. Si vous ne le trouvez pas lui-même au logis, demandez son fils. C'est un charmant jeune homme appelé Civilité, qui fera votre affaire aussi bien que le père lui-même. C'est là, je le répète, que vous pouvez être débarrassé de votre fardeau, et si vous n'avez pas l'intention de retourner chez vous (comme aussi je ne vous le conseille pas), vous pouvez mander votre femme et vos enfants et les faire venir dans le Bourg, où il y a maintenant assez de maisons vacantes, et où vous pourrez en avoir une à un prix raisonnable. Les vivres y sont à bon compte et de bonne qualité, et ce qui contribuera surtout à vous rendre heureux, c'est que vous serez entouré d'excellents voisins qui vous accorderont leur estime et leur amitié.

Chrétien réfléchit un moment, et se dit à lui-même que si ce monsieur disait vrai, il ne saurait mieux faire que de suivre son avis. Il demanda donc à son conseiller de lui indiquer le chemin qui conduisait à la maison du brave monsieur La Loi.

- Voyez-vous là-bas, dit Sage-Mondain, cette haute montagne?

- Oui, très-bien, répondit Chrétien.

- C'est vers cette montagne qu'il vous faut aller, et la première maison que vous trouverez, c'est la sienne.

Alors Chrétien se détourna de son chemin pour aller chercher du secours à la maison de La Loi. Mais comme il approchait de la montagne, elle lui parut si haute et si escarpée, et le côté qui faisait face à la route penchait tellement en avant, qu'il n'osa aller plus loin, craignant que la montagne ne lui tombât dessus (Exode 19:18 La montagne de Sinaï était tout en fumée, parce que l'Éternel y était descendu au milieu du feu; cette fumée s'élevait comme la fumée d'une fournaise, et toute la montagne tremblait avec violence.). Il s'arrêta donc tout court, et son fardeau lui parut plus pesant encore qu'il ne l'était auparavant. Il craignait aussi d'être dévoré par les flammes de feu qui sortaient de la montagne (Hébreux 12:21 Et ce spectacle était si terrible que Moïse dit: Je suis épouvanté et tout tremblant!). Épouvanté et tout tremblant, il commença à se repentir amèrement d'avoir suivi le conseil de Sage-Mondain. Dans cette perplexité, il vit venir à lui Évangéliste, dont l'aspect le fit rougir de honte. Évangéliste s'étant approché de plus près, le regarda avec un air d'indignation, et lui dit d'un ton sévère : Que faites-vous ici, Chrétien? À quoi Chrétien ne sachant que répondre, garda le silence. Évangéliste ajouta : N'est-ce pas vous que j'ai rencontré il y a quelque temps pleurant et vous lamentant, hors de l'enceinte de la ville de Perdition?

Chrétien: Oui, monsieur, c'est moi-même.

Évangéliste: Ne vous ai-je pas indiqué le chemin qui conduit à la porte étroite?

Chrétien: Oui, monsieur.

Évangéliste: Comment donc vous en êtes-vous si promptement écarté? car vous êtes maintenant hors de votre route.

Chrétien: En sortant du Bourbier du Découragement, je rencontrai un monsieur qui m'assura que dans le bourg qui est devant nous, je trouverais un homme qui me délivrerait de mon fardeau.

Évangéliste: Qui est ce monsieur ?

Chrétien: Il a l'air d'un homme comme il faut, et m'a dit tant de bonnes paroles que je me suis laissé persuader. Mais lorsque je suis arrivé au pied de cette montagne, et que j'ai vu à quel point elle penchait en avant, je me suis arrêté tout court, craignant qu'elle ne tombât sur moi et ne m'écrasât.

Évangéliste: Que vous a dit ce monsieur?

Chrétien raconta alors tout au long la conversation qu'il avait eue avec Sage-Mondain, et tout ce qui s'en était suivi. Quand il eut terminé son récit, Évangéliste lui dit d'un ton grave : Arrêtez-vous, et écoutez ce que déclare la parole de Dieu. Chrétien resta immobile et tremblant. Évangéliste continua : « Prenez garde de ne pas mépriser celui qui vous parle; car, si ceux qui méprisaient celui qui parlait de la part de Dieu sur la terre ne sont point échappés, nous serons punis beaucoup plus si nous nous détournons de celui qui nous parle des cieux » (Hébreux 12:25 Gardez-vous de refuser d'entendre celui qui parle; car si ceux-là n'ont pas échappé qui refusèrent d'entendre celui qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux,). « Le juste vivra par la foi; mais si quelqu'un se retire, mon âme ne prend point de plaisir en lui » (Hébreux 10:38 Et mon juste vivra par la foi; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.).

Évangéliste fit ensuite l'application de ces paroles en disant à Chrétien : C'est là le malheur dans lequel vous êtes tombé; vous avez commencé à mépriser le conseil du Très-Haut et à retirer vos pieds du sentier de la paix, et cela au péril de votre âme.

À ces mots, Chrétien tomba anéanti aux pieds d'Évangéliste en s'écriant : Malheur à moi, je suis perdu. — Mais Évangéliste, le voyant dans cet état, le prit par la main et lui dit : « Si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du père, savoir Jésus-Christ, le Juste (1 Jean 2:1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste.). Ne sois pas incrédule; mais crois » (Jean 20:27 Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois.). Ces paroles rendirent un peu de courage à Chrétien. Il se releva et se tint debout devant Évangélistequi poursuivit en ces termes : L'homme que vous avez rencontré s'appelle Sage-Mondain, et c'est à juste titre qu'il est ainsi nommé; car il ne goûte que la doctrine du monde (1 Jean 4:5 Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute.), et c'est pour cela qu'il va toujours à l'église dans le Bourg de la Morale. Cette doctrine du monde lui plaît, parce qu'elle le délivre du joug de la croix, et parce qu'il est affectionné aux choses de la terre. — De là vient qu'il cherche à traverser mes voies, quoiqu'elles soient justes et droites. Vous devez détester avec horreur le conseil que cet homme vous a donné pour trois raisons :

En premier lieu, parce qu'il vous a détourné de votre route; et vous devez vous détester vous-même pour avoir eu la faiblesse de suivre son avis; car en agissant ainsi vous avez rejeté le conseil de Dieu pour prendre conseil d'un sage selon le monde. Le Seigneur dit : « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite (Luc 13:24 Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.), » c'est-à-dire, par la porte que je vous ai indiquée; « car la porte étroite et le chemin étroit mènent à la vie, et il y en a peu qui le trouvent (Matthieu 7:14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.). » C'est de cette porte étroite et du chemin qui y conduit que ce méchant homme a voulu vous éloigner, et il s'en est peu fallu qu'il n'ait réussi à vous perdre; détestez donc son esprit séducteur, et reconnaissez combien vous avez été coupable de céder à son influence.

En second lieu, vous devez avoir horreur de l'avis qu'il vous a donné, parce qu'il a cherché à vous inspirer l'éloignement pour la croix, tandis que vous devez la préférer à tous les trésors de l'Égypte (Hébreux 11:25-26: 25 aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que d'avoir pour un temps la jouissance du péché, 26 regardant l'opprobre de Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération). Le roi de gloire a dit : « Celui qui aime son père et sa mère plus que moi n'est pas digne de moi; et celui qui aime son fils et sa fille plus que moi n'est pas digne de moi; et celui qui ne prend pas sa croix et qui ne me suit pas n'est pas digne de moi. Celui qui aura conservé sa vie la perdra; mais celui qui aura perdu sa vie à cause de moi la retrouvera (Matthieu 10:37-39: 37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi; 38 celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi. 39 Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.). » Si donc quelqu'un veut vous persuader que vous trouverez la mort dans une voie qui, selon les déclarations de la vérité elle-même, est la seule voie par laquelle vous puissiez trouver la vie éternelle, vous devez repousser avec horreur un pareil mensonge.

En troisième lieu, vous devez détester le conseil que vous a donné Sage-Mondain, parce qu'il vous a fait entrer dans la voie du ministère de mort (2 Corinthiens 3:7 Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère,). Pour vous en convaincre, apprenez à connaître l'homme auquel on voulait vous envoyer, et vous sentirez bientôt combien il est incapable de vous délivrer de votre fardeau.

Cet homme qu'on vous a représenté comme pouvant vous secourir, s'appelle La Loi; il est fils de l'esclave qui est maintenant dans la servitude avec ses enfants (Galates 4:21-27: 21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi?

22 Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre.

23 Mais celui de l'esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse.

24 Ces choses sont allégoriques; car ces femmes sont deux alliances. L'une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c'est Agar, -

25 car Agar, c'est le mont Sinaï en Arabie, -et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants.

26 Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est notre mère;

27 car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes point! Éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs de l'enfantement! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée.), et qui est représentée allégoriquement par cette montagne de Sinaï que vous avez craint de voir tomber sur votre tête. Or, si ses enfants sont esclaves avec elle, comment pouvez-vous espérer d'être délivré par eux?

Ce La Loi n'a encore jamais réussi à décharger aucun homme de son fardeau, et il n'est pas probable qu'il y réussisse jamais. — Vous ne pouvez être justifié par les œuvres de la loi; car aucun homme vivant ne peut se délivrer de son fardeau par les œuvres de la loi. Sage-Mondain n'est donc qu'un menteur et La Loi qu'un fripon. Quant à son fils Civilité, malgré ses beaux dehors, ce n'est qu'un hypocrite qui ne peut vous être bon à rien. Croyez-moi, ces trois hommes qui font tant de bruit n'ont d'autre but que de vous perdre en vous détournant de la voie de salut que je vous ai indiquée.

Évangéliste, ayant dit ces choses, éleva la voix, et prit le ciel à témoin de la vérité de ce qu'il venait de déclarer. — Soudain des flammes sortirent de la montagne au pied de laquelle se trouvait Chrétien. Ses cheveux se dressèrent sur sa tête, et il entendit retentir ces paroles : « Tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction, puisqu'il est écrit : Maudit est quiconque ne persévère pas dans toutes les choses qui sont écrites au livre de la loi pour les faire » (Galates 3:10 Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.)

Chrétien n'attendait plus que la mort. Il commença à se plaindre amèrement, maudissant l'heure à laquelle il avait rencontré Sage-Mondain, et ne cessant de se traiter lui-même de fou et d'insensé, pour avoir prêté l'oreille à ses avis. Il était aussi tout honteux de penser que des considérations toutes charnelles eussent eu assez d'ascendant sur lui pour lui faire quitter le bon chemin. Il se tourna de nouveau du côté d'Évangéliste et lui dit : Monsieur, que vous en semble? y a-t-il encore quelque espérance pour moi ? Puis-je encore retourner sur mes pas et me diriger du côté de la porte étroite? Ne serai-je point abandonné et rejeté avec mépris à cause de mon péché? Je me repens d'avoir suivi le conseil de cet homme; mais mon péché peut-il m'être pardonné?

Évangéliste répondit : Votre péché est très grand, car vous avez eu deux torts : vous avez abandonné le bon chemin, et vous êtes entré dans une voie défendue. Cependant, prenez courage; l'homme que vous trouverez à la porte consentira encore à vous recevoir; car il est plein de compassion pour les pécheurs. Mais, ajouta-il, prenez garde de ne plus vous détourner ni à droite ni à gauche, « de peur que vous ne périssiez dans cette voie quand sa colère s'embrasera » (Psaumes 2:12 Baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie,).

Là-dessus, Chrétien se disposa à retourner sur ses pas, et Évangéliste, après l'avoir embrassé, lui souhaita amicalement un bon voyage. Il se mit aussitôt en route, s'avançant à grands pas, sans s'arrêter pour parler à personne ni pour répondre à ceux qui le questionnaient. Il marchait comme un homme qui sentait qu'il était sur un terrain défendu, et ne se crut en sûreté que lorsqu'il fut rentré dans le chemin qu'il avait quitté.

Fin de chapitre 3.

Toute la gloire soit à Jésus Christ !